Portraits des stagiaires

Portraits des stagiaires

N’Dama

 

Portrait Stagiaire : N'Dama

Salut,
Je m’appelle N’Dama, je suis accueilli par l’accueil de jour « SOS Accueil » de Versailles.

Je suis venu avec eux et l’association 82-4000 Solidaires pour un stage d’alpinisme à la fin du mois d’août.

C’était un truc de fou, ça m’a permis d’aller dans des endroits paisibles que seuls les endurants peuvent atteindre.

La montagne c’est un truc qui fait du bien à l’être humain, je me suis senti revivre, je pensais à plein de trucs de mon enfance.

C’était dur quand même, je suis tombé deux fois dans la glace, c’était une école, j’ai appris beaucoup de choses.

En rentrant je me suis rendu compte que quelque chose en moi s’était activé, ça m’a fait dire « vas-y bouge-toi, sors, souris aux gens » et c’est de ça que l’homme vit.

Maintenant je veux faire des trucs pour permettre aux autres de croire à leur potentiel, de croire que nous pouvons l’exploiter.Si je veux revenir ? (un grand éclat de rire ) Avec plaisir ma grande, avec une très grande joie sans pareil.

 

Corinne

« Je suis maman et j’assure »

Je m’appelle Corinne, j’habite à Nantes. Je suis venue en stage à Briançon du 19 au 25 août 2018 avec 6 autres femmes de la Maison des Familles.

Une pépite : il me vient une image. Quand je grimpais sur la falaise, j’avais très peur et puis tu es montée au-dessus de moi et tu m’as tendu la main. J’ai réessayé, tu m’as encouragé et j’ai réussi à monter en haut.

Un fruit : Je suis rentrée avec beaucoup de forces, je me suis rendue compte que j’étais capable de grimper, de marcher sur un glacier. Dans ma vie quotidienne j’y pense souvent, ça m’aide mentalement.

Les sommets de ta vie : j’essaie de toujours voir les choses positives dans ce qui m’arrive, c’est ça mon sommet.

Pour toi la montagne c’est : la liberté, le calme, l’espace.

Et tu reviendrais ? oh oui, c’est un de mes rêves. J’y pense très souvent. Chaque fois qu’on parle de montagne à la télé je regarde, j’ai même cherché tous les proverbes qui existent sur la montagne !

Interrogée par Mathilde